Optimiser les images pour le référencement

L’optimisation des images pour le référencement est une stratégie SEO que de nombreuses personnes emploient. Cependant, elles ne maîtrisent pas toujours le fonctionnement de cette méthode. Comment optimiser les images pour le référencement ? Lisez ce qui suit pour en savoir plus.

Donnez un nom aux images

Pour optimiser les images pour le référencement, vous devez attribuer un nom à celles-ci. Les algorithmes de Google ne sont pas encore capables de lire des images. Pour cette raison, vous devez indiquer à ces derniers ce qu’il y a sur ces dernières.

A lire aussi : IA et rédaction de contenu : pourquoi cette association fonctionne

À titre illustratif, si vous envisagez de faire le référencement d’une image de la forêt d’Amazonie, vous ne devez pas supprimer son nom standard. Pour son titre, vous pouvez mettre « foret-Amazonie ». Avec ce nom, les algorithmes de Google auront plus de faciliter à mettre en première ligne votre image dans les résultats de recherche. Pour faciliter la tâche au logiciel, vous ferez mieux d’éviter les accents dans le titre.

Optez pour l’utilisation du texte alternatif

Les moteurs de recherche ont plus de faciliter à lire le texte alternatif marqué par « ALT ». Ce dernier sera alors très utile pour optimiser les images pour le référencement. Vous pouvez faire usage de cette balise en complément du nom de votre image.

Lire également : Suivre ses performances grâce aux outils de Google

En faisant cette manipulation, vous avez la possibilité d’insérer d’autres mots-clés qui seront mieux interprétés par Google. Toutefois, vous devez éviter d’exagérer dans l’utilisation des mots-clés. Trop de termes clés tuent l’optimisation des images.

Améliorez la taille et le format des images

optimiser les images pour le référencement

Pour optimiser les images pour le référencement, vous pouvez vous servir des formats. Ceux recommandés sont les formats PNG, GIF et JPG. Ces derniers sont lisibles par tous les moteurs de recherche. Ensuite, définissez une hauteur et une largeur pour vos images à optimiser.

Les algorithmes pourront ainsi calculer la talle de votre image. Assurez-vous de faire correspondre la taille de votre image à celle exigée par la plateforme. Cela vous permet d’améliorer le poids de l’image et cette dernière pourra vite se charger au lancement.

Adaptez le contenu et le contexte aux images

Le contenu de votre page ainsi que le contexte permettent aux algorithmes d’identifier les données relatives à votre image. Comme mentionnée plus haut, ces logiciels ne peuvent pas encore lire des images.

Lorsque le contenu de la page cadre très bien avec l’image, Google positionne plus facilement cette dernière. Par exemple, lorsque vous envisagez d’optimiser une image d’un joueur, le contenu doit aussi parler de ce dernier. Ainsi, vous devez éviter de mettre une image de footballeur dans un article réservé pour la finance.

Utilisez des images de haute qualité

Pensez à bien choisir des images de haute qualité. Les images floues ou pixélisées peuvent nuire à l’expérience utilisateur et donner une impression peu professionnelle à votre site web.

Des images de meilleure résolution ont aussi un impact sur le temps de chargement de la page. En effet, plus une image est grande en taille, plus elle prendra du temps pour être téléchargée par l’utilisateur. Dans ce cas-ci, une solution pourrait être de compresser les fichiers sans perdre en qualité visuelle. Cette méthode permettra d’avoir des fichiers légers qui se chargeront rapidement.

N’hésitez pas non plus à utiliser différents formats d’image selon leur utilisation : PNG pour les dessins ou graphiques avec transparence ; JPEG pour les photographies ; GIFs animés pour ajouter du mouvement aux pages statiques. Il existe aussi le format SVG (Scalable Vector Graphics) qui permet d’afficher des illustrations vectorielles redimensionnables sans perte de qualité.

Pensez toujours à renseigner les balises alt et title dans votre code HTML afin que l’image soit accessible aux personnes ayant un handicap visuel ainsi qu’à ceux qui utilisent un navigateur textuel. Ces balises serviront aussi à aider Google à comprendre le contenu associé à l’image et à améliorer son classement dans les résultats de recherche.

Compressez les images pour améliorer la vitesse de chargement des pages

La vitesse de chargement des pages est un élément clé pour l’expérience utilisateur et le référencement. C’est pourquoi il faut penser à une bonne compression efficace pour vos images. Il existe plusieurs façons de compresser les images sans perdre en qualité visuelle. Utilisez des outils de compression tels que TinyPNG, Compressor.io ou ImageOptim. Ces outils réduisent la taille du fichier tout en conservant la qualité visuelle. En général, ils permettent une économie allant jusqu’à 70 % du poids initial du fichier. Vous pouvez aussi utiliser des plugins WordPress comme WP Smush qui optimise automatiquement toutes les images téléchargées sur votre site web.

Dans certains cas, vous pouvez aussi changer le format d’image utilisé. Les formats JPEG et PNG sont les plus courants sur le web mais ils ne sont pas toujours adaptés à tous les types d’images ou à toutes les situations. Le format WebP, par exemple, offre une meilleure compression avec un rendu similaire au format JPEG. Pensez à bien dimensionner vos images avant leur utilisation sur votre site web. Inutile de charger une image haute résolution si elle n’apparaît qu’en miniature dans un coin de la page ! Redimensionnez-la plutôt selon ses besoins spécifiques afin que sa taille soit adéquate pour son emplacement sur la page.

La bonne nouvelle est que ces techniques peuvent être facilement mises en place même si vous n’êtes pas expert en programmation ou en design graphique. Et chaque petit gain peut faire la différence dans l’amélioration globale du temps de chargement de vos pages web.

ARTICLES LIÉS