Comment sécuriser un site WordPress avec des astuces simples ?

Grâce à sa popularité, WordPress est souvent la cible d’attaques cybercriminelles. Malgré le temps passé à réaliser votre site web, il est toujours possible qu’il soit sous le feu des attaques aléatoires sur internet. Afin de vous protéger, vous devriez appliquer ces simples conseils de sécurité pour WordPress.

Mettre à jour le site régulièrement

Pour protéger votre site contre les menaces, n’oubliez pas de télécharger les nouvelles versions de WordPress. En effet, chaque nouvelle version intègre des améliorations et des corrections de sécurité, ainsi que des correctifs pour les vulnérabilités découvertes. Lorsqu’une faille malveillante est découverte, la communauté de développeurs WordPress se mobilise afin de fournir une version sécurisée le plus rapidement possible. Si vous souhaitez sécuriser votre site WordPress, ne manquez pas de lire cet article !

A découvrir également : Pourquoi télécharger Telegram ?

Il est important de rester à jour concernant les mises à jour de WordPress, car des cybercriminels peuvent cibler les anciennes versions qui comportent des failles de sécurité. N’oubliez pas de vérifier régulièrement la notification de votre tableau de bord et de ne pas ignorer les messages « Veuillez mettre à jour maintenant ».

Mettre à jour les thèmes et plugins

Les thèmes et plugins WordPress sont des éléments indispensables à tout site web, mais ils peuvent aussi être une source de danger pour la sécurité de votre site. Ne pas les mettre à jour peut avoir des conséquences désastreuses. En effet, les criminels informatiques peuvent exploiter des vulnérabilités connues et qui n’ont pas été corrigées. Pour éviter les problèmes, il est donc important de maintenir à jour ses thèmes et plugins à tout moment.

A découvrir également : Comment crypter vos données sur Telegram ?

Si vous n’utilisez plus de vieux thèmes et plugins qui n’ont pas été mis à jour, il est préférable de les supprimer.

Créer des sauvegardes régulières du site

Il est toujours possible d’améliorer la sécurité de votre site Web WordPress, mais la meilleure solution pour vous protéger quoi qu’il arrive est de disposer d’une sauvegarde hors site. Des plugins peuvent vous aider à sauvegarder votre site, et ainsi à le restaurer à tout moment.

Changer régulièrement le mot de passe

Pour empêcher que des personnes non autorisées accèdent à votre site, vous pouvez configurer des limites sur le nombre de tentatives de connexion ratées. Ce qui verrouillera temporairement l’utilisateur si le mot de passe est incorrect.

  • Vous pouvez ajuster ces paramètres à partir de votre panneau d’administration, et ainsi contrôler le nombre de personnes qui essaient de pirater votre site.
  • Vous pouvez également interdire les adresses IP qui tentent de s’y connecter.
  • Lorsque vous créez des comptes utilisateurs, assurez-vous de limiter leurs privilèges à ceux qui en ont vraiment besoin.

Pour le compte administrateur principal, ne choisissez pas « admin » comme nom d’utilisateur, car il est facilement devinable par les pirates qui auront alors plus de chance de découvrir le mot de passe.

Personnaliser la base de données

Pour améliorer la sécurité de votre installation WordPress, il est vivement conseillé de modifier le préfixe de table « wp » de la base de données WordPress par quelque chose d’unique. De plus, il est nécessaire d’utiliser un mot de passe robuste pour l’utilisateur principal de la base de données.

Utiliser des plugins de sécurité fiables

Une autre astuce essentielle pour renforcer la sécurité de votre site WordPress consiste à utiliser des plugins de sécurité fiables. En effet, ces extensions spécialement conçues pour protéger votre site contre les attaques malveillantes offrent une couche supplémentaire de protection.

Il existe plusieurs plugins populaires et bien notés qui peuvent vous aider à sécuriser efficacement votre site WordPress. Parmi eux, on peut citer ‘Wordfence Security‘, ‘Sucuri Security‘ ou encore ‘iThemes Security‘. Ces plugins fournissent des fonctionnalités avancées telles que la détection d’intrusion, le blocage automatique d’adresses IP suspectes, l’analyse de vulnérabilités et bien plus encore.

Avant d’installer un plugin de sécurité sur votre site, il faut faire quelques vérifications préliminaires. Assurez-vous que le plugin est régulièrement mis à jour par son développeur afin qu’il puisse rester compatible avec les dernières versions de WordPress et bénéficier des correctifs de sécurité nécessaires. Vérifiez aussi les avis et évaluations laissés par les utilisateurs du plugin pour avoir une idée claire de sa fiabilité.

Une fois installé, configurez minutieusement le plugin en suivant les recommandations du développeur ainsi que vos besoins spécifiques. Par exemple, activez la fonctionnalité anti-brute force pour bloquer toute tentative répétée d’accès non autorisé à votre compte administrateur.

Gardez à l’esprit qu’un trop grand nombre de plugins actifs sur votre site peut ralentir ses performances globales et augmenter potentiellement ses vulnérabilités. Il faut n’installer que les plugins essentiels et supprimer ceux qui ne sont plus utilisés.

L’utilisation de plugins de sécurité fiables est un moyen efficace d’améliorer la protection de votre site WordPress. Veillez à choisir des extensions réputées, régulièrement mises à jour et configurez-les correctement pour bénéficier au maximum de leurs fonctionnalités avancées.

Limiter les accès administrateurs aux personnes de confiance

Une autre astuce cruciale pour sécuriser votre site WordPress consiste à limiter les accès administrateurs aux personnes de confiance. Effectivement, en restreignant l’accès au panneau d’administration uniquement aux utilisateurs autorisés, vous réduisez considérablement le risque d’intrusion et de compromission de votre site.

La première étape consiste à créer des comptes administrateurs distincts pour chaque utilisateur ayant besoin d’un accès au panneau d’administration. Évitez d’utiliser un seul compte administrateur générique, car cela serait une brèche de sécurité potentielle si ce compte venait à être compromis.

Assurez-vous aussi que les utilisateurs disposant des droits administratifs ont des mots de passe forts et sûrs. Utilisez des combinaisons complexes comprenant des lettres majuscules et minuscules, des chiffres et des caractères spéciaux. Vous pouvez aussi utiliser un gestionnaire de mots de passe fiable pour stocker ces informations en toute sécurité.

En plus de cela, il faut nécessite une deuxième couche d’authentification après avoir entré le mot de passe initial. Elle peut prendre la forme soit d’un code envoyé par SMS ou par e-mail, soit via une application dédiée telle que Google Authenticator.

ARTICLES LIÉS